Sketchcrawl Lyon : les traboules de St Jean

Saturday Nov 11, 2017

Moderators: Gerald, PaintMonster

Locked
oliviack
Newbie Crawler
Newbie Crawler
Posts: 5
Joined: Mon Jul 24, 2017 9:54 am

Sketchcrawl Lyon : les traboules de St Jean

Post by oliviack » Sat Nov 04, 2017 2:08 pm

Bonjour à tous !
Monique et moi vous proposons pour le 57e sketchcrawl (officiel) du 11 novembre une découverte des traboules à St Jean.
Après 2 heures de reconnaissance du terrain et malgré quelques portes fermées (contrairement à ce qui est indiqué dans les guides touristiques) nous avons trouvé quelques petites perles à croquer ! (voir en fin de mail quelques précisions sur les lieux cités)
10h00 : rendez-vous au Café du Doyenné juste à droite en sortant du métro Vieux-Lyon (le café fait l’angle avec la rue Mourguet).
Direction rue du Bœuf : les façades de boutiques, de restaurants (par ex La Chimère, La Chope de Lug, la Nef des Fous…). A ne pas rater : le n°16* rue du Boeuf, la maison du crible, qui donne sur la cour intérieur de la Tour Rose ; le n°27* de la même rue et également le n°27 de la rue St Jean* (ces 3 portes nous ayant été recommandées par un commerçant lyonnais !)
Option froid : se réfugier et croquer dans la cathédrale St Jean

Pause midi : ce ne sont pas les restos qui manquent ! (pour ma part j’irai au Hong Ha mon resto viet préféré, qui m’aime me suive. Vous me direz dans la matinée si vous voulez y aller car c’est tout petit et il faut réserver).

14h00 : rassemblement au café de la Cathédrale
Direction rue st Jean : place de la Basoche (cour du musée du cinéma et de la miniature) avec ses arcades et son lion, place du change, rue Juiverie et son n°8* (hôtel Bulliaud et son puits intérieur)
Option froid : musée Gadagne (payant) - musée du Cinéma et de la Miniature (payant)

A partir de 17h00 : rendez-vous de fin de journée pour nous montrer nos œuvres au café la Grange de St Jean (place du change)

Quelques informations sur les cours et traboules (extraits du guide touristique de Monique)

*16 rue du Bœuf
Dite maison du Crible du XVI e siècle. Magnifique portail à double colonne à bossages et fronton brisé de style Henri IV d’après le célèbre architecte de Bologne Sebastiano Serlio. Le bas-relief du fronton représente une Nativité. L’allée, voûtée d’ogives terminées par des culs-de-lampes sculptés, débouche dans la cour sous une tour circulaire du milieu XVIe siècle, renfermant un escalier en vis et dont les baies en plein cintre s’élèvent en suivant la spirale de l’escalier. Au fond de la cour, près de la porte cloutée de l’Institut des sciences clavologiques, se cache un discret puits Renaissance à coquille. Dans la cour un escalier droit permet d’accéder à une terrasse puis un jardin.

*27 rue du Bœuf (54 rue St Jean)
Traboule amusante compte-tenu de sa longueur exceptionnelle. Cette « Grande Traboule » passe sous 4 immeubles et traverse 4 cours intérieures. L’immeuble de la 1e cour, avec les magnifiques ferronneries des balcons, est du XVIIIe siècle. Les 2 dernières cours sont séparées par des escaliers en double appui sur le noyau et sur une colonne elliptique. Les ouvertures sont à arcs rampants sur une cour et arcades surbaissées sur l’autre.

*27 rue St Jean (6 rue des Trois-Maries)
Somptueux ensemble de la fin de la Renaissance, incluant déjà des éléments de style du XVIIe siècle. En façade, fenêtres accolées à meneaux nervurés et à pilastres cannelés à tailloirs. Corniches et coudières amplifient le relief donné par les cannelures et l’emploi de la pierre dorée. Arcs surélevés des boutiques ornés de clefs. A l’entrée de la cour, tourelle sur trompe. Magnifique escalier en vis, mi-XVIe, mi XVIIe siècle, après une première volée droite. La tour s’appuie sur une colonne engagée et s’ouvre par des baies décalées aux arcs finement cannelés qui reposent sur de fins tailloirs servant de sommiers à des pilastres engagés. L’ensemble est d’une rare élégance.

*8 rue Juiverie : Hôtel Bullioud
Cette galerie est l’œuvre de Philibert de l’Orme en 1536. On lui doit la façade des Tuileries, commandée par Catherine de Médicis, et le château d’Anet, construit pour Diane de Poitiers. Pour parvenir à la galerie, suivre l’allée voûtée d’ogives et traverser la 1e cour où se trouve un puits à dais et coquille Renaissance. Lors de sa commande, Antoine Bullioud demanda à Philibert de l’Orme de faire communiquer les 2 bâtiments sans empiéter sur la cour et sans démolir le puits existant. Ornés à l’antique, les 2 étages associent les styles dorique et ionique au travers des cannelures alternées et des chapiteaux à volutes. L’intérieur est décoré de fresques.

A samedi prochain !
Olivia CK et Monique V

Locked

Return to “57th Word Wide SketchCrawl - Nov 11 2017”